Les produits biodégradables - meilleurs pour l’environnement

Les fabricants font de gros efforts pour réduire l’impact environnemental de leurs produits et promouvoir le développement durable.  L’utilisation de composants biodégradables est l’un des moyens pour y parvenir

La biodégradation est le processus naturel de décomposition des matières organiques  par les bactéries. Les bactéries sont présentes en grand nombre dans les stations d’épuration des eaux usées, dans le sol et dans les cours d’eau. Elles se développent en décomposant les produits chimiques en composés plus simples, en nutriments et en eau.  Comme de nombreux composants des détergents sont principalement constitués  d’atomes de carbone (il s’agit donc de matières organiques), les bactéries peuvent les décomposer et les transformer en CO2, en eau et en nutriments.  Cette décomposition est sans danger pour l’environnement puisque le CO2, l’eau et les nutriments sont sans danger.

Il existe deux formes de biodégradation : la biodégradation aérobie, qui s’opère en présence d’air, et la biodégradation anaérobie, en l’absence d’air. La biodégradation aérobie produit du dioxyde de carbone, de l’eau et des sels minéraux. Le processus anaérobie est moins efficace mais aussi moins fréquent, et peut entraîner la production de méthane ou des hydrocarbures à chaîne courte.
 
On entend par « biodégradation ultime » le niveau de biodégradation atteint lorsqu’un composant a été complètement utilisé par les micro-organismes en présence d’oxygène et décomposé entièrement en dioxyde de carbone, en eau et en sels minéraux.

La biodégradation primaire est principalement envisagée dans le contexte des tensioactifs, qui sont les principaux composants des détergents.  Elle est dite ' primaire ' parce qu’il s’agit de la première phase du processus de biodégradation de ces composants.  Cette première phase correspond à la disparition des propriétés tensioactives, ce qui élimine simultanément la toxicité du composant.

Depuis la fin des années 1970, les règlementations en vigueur exigent des fabricants qu’ils prouvent la biodégradabilité primaire des tensioactifs anioniques et non ioniques. À l’heure actuelle, la grande majorité des tensioactifs utilisés dans les détergents (y compris les tensioactifs cationiques et amphotériques) satisfont aux exigences encore plus strictes  de biodégradabilité ultime.

Le Règlement européen sur les détergents (CE) 648/2004, en vigueur depuis octobre 2005, exige la preuve de la biodégradabilité ultime pour tous les tensioactifs utilisés dans les détergents ménagers en Europe.  Pour en savoir plus sur la biodégradabilité, cliquez ici (Fiche technique Afise sur la biodégradabilité).

Image
 


Deutsch Français Nederlands
Deutsch Français